Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 février 2015 6 21 /02 /février /2015 20:05

Je retire les Apivar en ce moment, au mois de février.

Ainsi même les essaims dont la reine a pondu tard en saison, et il y en a eu beaucoup  cette année avec cette automne très doux, ont pu été bien traité !

apivar fev115 (3)

Je regarde en même temps, d’un rapide coup d’œil, sans bouger les cadres :

-        La taille de la grappe

-        La présence ou pas de mâle

-        La quantité de resserve

Pour le moment tout va bien. Que quelques rares manques à l’appel !

Repost 0
Published by ApiD - dans Photo du jour
commenter cet article
24 août 2014 7 24 /08 /août /2014 09:03

Pour limiter le risque de propagation la loque américaine, je ne réutilise jamais un cadre ayant contenu du couvain : dès qu’ils sont retirés de la ruche où ils ont été construits, la plus part du temps parce que l’essaim est mort dans l’hiver ou orphelin l’été, ils sont stockés sans être pillé pour être fondu.

21Mars08 002

 

Chacun le sait, ce sont ces cadres qui sont très convoité par la fausse teigne.

teigne 15jll14 (11) 

Et si on ne prend pas quelques précautions, elle nous dévora tout le cadre et il ne restera que sa toile

De plus après la fausse teigne, les cadres sont forts abimer et beaucoup plus dure à nettoyer !

6sept09 028

 

Vu le prix de la cire maintenant, il est intéressant de les conserver en bonne état.

J’ai essayé plusieurs solutions :

-        Aération par courant d’air, un cadre sur 2 dans des corps de ruche en pilé l’unes sur l’autre : ça tient beaucoup de place, attire les abeilles, et pas très efficace.

-        En brulant une mèche de soufre en plus : cela devient irrespirable.

-        Des produits à base de bactérie Bacillus thuringiensis : très long à appliquer et cher.

-        Des produits à base de paradichlorobenzène (PDCB) : interdit car toxique.

 

Bref j’ai longtemps cherché et perdu de nombreux cadres… Alors que j’avais la solution sous les yeux car j’ai de nombreux congélateur pour stoker mon pollen frais et la fausse teigne est détruite quel que soit son stade (œuf, cocon, larve ou adulte) à des températures négatives. Ça marche, les livres n’ont  pas l’air de dire que des stupidités… mais alors comment la fausse teigne survit-elles en hivers chez nous ? Bref si quelqu’un à la réponse ?

 

Dans notre région, la fausse teigne ne sévie que de mi-juin à fin septembre, il lui faut de la chaleur pour se développer.

Donc, pour les ruches mortes l’hiver, tous leurs cadres sont fondus au mois de mars, ce qui m’occupe pendant 2-3 jours de mauvais temps ce qui n’est pas rare chez nous à cette époque !

En voilà déjà une bonne partie à l’abri de la fausse teigne ! Car une fois en bloc, la fausse teigne ne s’attaque plus à la cire.

  conservation-des-cadre 7971

 

Puis après, n’ayant plus le temps de fondre les cadres au fur et à mesure, je les entasse sur une palette jusqu’à la mi-juin. Date à la quel je commence à voir les larves de fausse teigne apparaître dans les piles de cadre.

teigne 15jll14 (2)

 

A cette période, j’arrête de faire du pollen et donc les congélateurs se libèrent, ce qui me permet transférer ces cadres dans un congélateur.

6sept09 018

Mais c’est inutile de les garder indéfiniment au froid, je n’ai pas assez de congèle pour tout, cela reviendrai cher et de toute façon, au bout de 48h toute la fausse teigne est morte.

Donc ces cadres tout congelé sont transférés dans de vieux fûts à miel trop abimés pour y mettre du miel.

cd a fondre 13aout14 (6)

Environ une trentaine par fût.

cd a fondre 13aout14 (2)

 

Le couvercle est scotché pour garantir l’étanchéité, très efficace et beaucoup plus simple à mettre que ce fichu joint en corde ! Ce qui évite une recontamination par la fausse teigne et le pillage,

conservation cd cire 21jll14 (3)

Le cercle pour plus de sécurité.

conservation cd cire 21jll14 (4)

 

Ces fûts sont ensuite stockés, couchés à l’extérieur, même en plein soleil, ils ne craignent rien

Ainsi les cadres pourront attendre l’automne sans souci pour être fondu.

Repost 0
Published by ApiD
commenter cet article
17 juillet 2014 4 17 /07 /juillet /2014 07:45

phyto hors la loi

Repost 0
Published by ApiD - dans Photo du jour
commenter cet article
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 06:49

saule male 30mars14 (6) modifié-1

 

saule male 30mars14 (2) modifié-1

 

saule male 30mars14 (11) modifié-1

Repost 0
Published by ApiD - dans Photo du jour
commenter cet article
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 07:53

Comme nous venons de voir, soigner une ruche loqueuse reste simple, mais cela prend beaucoup de temps et surtout cela ne marche pas à tous les coups, l’essaim peut mourir pendant le traitement ou pire faire une rechute et là tout est à refaire…

 

Donc comme on dit toujours mieux vaut prévenir que guérir !

 

Tout apiculteur devrait faire les mesures suivantes pour diminuer le risque de loque surtout s'il a eu un cas sur son exploitation:

 

Flambé le lève-cadre après la visite d’une ruche malade

Nettoyer le mieux possible les gants

Ne pas nourrir avec du miel

Vérifier systématiquement toutes ruches faibles

Contrôler les cadres de couvain lors de la création EA

S’occuper le plus rapidement des ruches malade surtout avant qu’elles ne se fassent piller

LA-prophilaxie 3773

Ce sont les recommandations « officiel »… mais en cas de présence de L.A. sur une exploitation, cela ne va que légèrement limiter la maladie

En effet, on ne s’attaque pas aux vrais problèmes:

  - La maladie se développe dans le couvain

  - La présence de spore ne provoque pas systématiquement des signes cliniques

  - Certaines souches d’abeilles sont plus sensible à la LA que d’autres

 

J’ai donc réorganisé l’utilisation des cadres et ma façon d’élever !

 

Pour les cadres de Hausse

 

 

Utilisation systématique de la grille à reine

 

Retrait de tous les ½ cadres ayant eu du couvain

 

Ainsi cela ne pose pas de problème pour :

Les inter-changer entre ruche

Les faire piller en fin de saison

pose hausse avril10 008 modifié-1

Pour les cadres de corps :

 

21Mars08 002 

 

Ils ne sont jamais réutilisé dans une autre ruche s’ils ont eu du couvain

Ils ne sont jamais pillés


Dès qu’ils sont retirés d’une ruche, ils sont stockés puis fondu

Utiliser de la cire gaufrée provenant de votre cire d’opercule est préférable.

 

Exception : pour faire les Essaims artificiels

Les cadres de couvain sont examinés avant la division

S’il apparait un souci : LA, LE, mycose, varroa… la ruche n’est pas diviser mais soigner

Dans la plus part des cas, un transvasement suivie d’un changement de reine suffit pour réglé le problème.

EA mauvaise ruche jll10 (5) modifié-1

 

Dernière mesure en non des moindre : Sélectionner des souches résistantes à la loque américaine

Cela implique de faire :

 

de l’insémination artificiel,

jurgen au travail jll2010 modifié-1

Faire des tests hygiéniques sur les souches

Test de nettoyage sur couvain operculé congelé

09sept09 06309sept09 064

souche hygiénique

 

 

 

 

                                                                                                                                      souche non hygiénique

 

et d’avoir que de la F1 en ruche de production.

Repost 0
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 09:03
 
Le prochaine Journée d'étude de L'Anerca seront dans le Tarn (France) le 13 -13 février.
A voir le nombre des inscriptions, nous seront nombreux, très nombreux... 200... 300
Voir le programme ci-dessous.

Inscription : http://www.anercea.fr/Les-prochaines-journees.html
tarn 12fev
Repost 0
Published by ApiD - dans Photo du jour
commenter cet article
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 09:34

Quand on découvre une ruche loqueuse, il faut agir car si la maladie s’est déclaré, elle ne va jamais disparaître toute seule, mais progresser très vite et infecter toutes les colonies du rucher si l’on ne fait rien !!!!

LA-soigner 7160

 

Et ce qui ne faut surtout ne pas faire : Traiter aux antibiotiques!

Car même si les signes cliniques disparaissent avec un traitement AB, les spores ne sont pas tuées.

Et donc, quelque temps plus tard la maladie va repartir.

De plus, vous ne pouvez plus vendre du miel avec des traces d’AB! Mais le détruire.

 

Le 1er geste à faire est d’isoler votre ruche malade : un matin de bonne heure, avant la sortie des 1ere butineuses, vous fermez votre ruche malade et la transporter dans votre rucher hôpital.

Ainsi vous bloquer toutes contaminations de votre rucher et vous pourrez soigner votre ruche sans risque de pillage.

 

La solution la plus simple consiste à tout détruire!

Le lendemain matin tuer les abeilles (mèche de souffre ou chalumeau)

Requena 161 modifié-1

 

Et tout bruler : abeilles, cadres et ruches.

LA-soigner 7102

 

Mais si la colonie est forte il est possible de la soigner et désinfecter le matériel s’il est en bonne état.

 

On soigne une colonie loqueuse en faisant ce qu’on appelle un transvasement.

Remarque, dans les livres on parle de double-transvasement mais j’ai simplifié la méthode tout en gardant la même efficacité.

 

Le principe est simple :

- Il faut enfermer les abeilles et la reine dans une ruche désinfectée.

- Sans nourriture

- Ni cadre construis

- Et les faire presque mourir de faim (si vous ne respectez pas ce point tout sera à refaire)

Ainsi elles vont se débarrasser de toutes les spores de la loque

 

La technique, même si elle est un peu longue, est relativement très facile à faire :

 

Loque Américaine Mai2010 (2)

Dans votre rucher hôpital (impératif pour éviter tout pillage et contamination des autres ruches)

 

Attendre un jour sans miellé : plus les abeilles seront gorgées de miel et moins cela va marcher !

Mettre juste à côté une ruche vide avec quelques cadres gaufrés

Avec une grande feuille devant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Loque Américaine Mai2010 (3)

 

Secouer les cadres de la ruche malade pour faire tomber les abeilles et la reine sur la feuille devant la nouvelle ruche : les abeilles vont renter elles-mêmes dans leur nouvelle ruche toute propre.

 

 

Petite remarque, il faut s’arranger d’empêcher les abeilles (et surtout la reine) d’aller sous le plateau en fermant l’espace qu’il y a entre le sol et le plateau.

 

 

 

Loque Américaine Mai2010 (7)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bruler les cadres fur et à mesure

Ainsi que la feuille une fois les  abeilles sont rentrées dans leur nouvelle ruche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lendemain matin, fermé la ruche (attention, il faut prévoir un plateau aérer pour que les abeilles puissent respirer)

La mettre à l’ombre 36H environ

Ouvrir l’entrée de la ruche

Nourrir avec du sirop. Il faut mettre un peu de sirop sur la grappe pour redonner un peu de vigueur aux abeilles. Par contre si vous voyez que les abeilles s’agitent à l’ouverture du nourrisseur et que certaines s’envole, c’est qu’elles n’ont pas assez jeunées.

Vérifier la ponte 3 jours plus tard

Stimuler pendant 1 mois

 

La loque américaine étant fort lier à la génétique de la reine

À la naissance des 1ere abeilles (environ 1 mois plus tard), il faut changer la reine avec une lignée différente.

 

J’utilise différente méthode pour nettoyer le matériel :

Pour de petite quantité

Gratter la cire et la propolis

Pour le bois passer le chalumeau

Pour le plastique immerger 24H dans de l’eau de javel diluer au 1/3

flanbage ruche Jan07 (4)

 

Pour de plus grandes quantités

Laver dans un bain de soude caustique (1kg pour 10 litre)

100°C pour le bois

Ne pas dépasser les 80°C pour le plastique

LA-soigner 8292

 

Puis,

10mn dans la cire micro cristalline à 160°C pour le matériel en bois.

Pour le plastique immerger 24H dans de l’eau de javel diluer au 1/3

cire micro fev11 028

Repost 0
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 07:50

La Loque Américaine à des symptômes similaires à de nombreuses maladies :

Faible activité de la colonie

Population déclinante.

Non prise de sirop

Couvain en mosaïque

Ce sont des signes qui doivent vous interpeler.

 

LA-dianostiq 7213

                                                 Cadre de couvain en mosaîque.

 

Mais à y regarder plus près on voit :

Que seul le couvain operculé présente des signes cliniques

Une odeur de colle

L’opercule des cellules contaminées est enfoncé et de teinte plus sombre

 

LA juin10 (10)

                                         ici que quelques cellules sont malade.

 

Souvent troué, fendu, ou complétement rongé

 

loqueA 03 12-04-04

 

Sous lesquels se trouve une larve morte qui s’assombri jusqu’au noir en vieillissant.

La larve se ramolli et s’affaisse sur la paroi inférieure de l’alvéole.

 

 

LA-dianostiq 7178

                                          voir la cellule ouverte aux centre et audessus.

 

La viscosité devient alors bien nette

 

loqueA 09 12-04-04

 

Qui en séchant va donner un dépôt dur noir peu visible et extrêmement adhérant à la paroi inférieur de l’alvéole : l’écaille loqueuse

Loque Américaine Mai2010 (14)

 

Pour s’assurer de la maladie, on peut faire un test de terrain très rapide : le test de l’allumette

 

Mettre une allumette dans une larve de couleur marron, et la retirer.

Si un filet visqueux et de couleur marron foncé s’étend de l’alvéole sur l’allumette:

LA juin10 (3)

 

La loque américaine est présente !

 

loqueA 20 12-04-04

 

Ce filet correspond en fait aux restes de la larve complètement rongée par la bactérie qui s'est multipliée en elle.

 

Mais de plus en plus avec le varroa et sa suite de virus, on trouve de la pseudo-loque.

En cas de doute, ou si on n’a peu d’expérience en ce domaine, faite un test de laboratoire pour confirmer :

 

 

Loque Américaine Mai2010 (1)

 

 

 

 

 

 

Etaler la larve sur une lame de microscope.

 

Sécher la lame à l’air libre

 

Marquer votre nom et N° de la

ruche sur le dépoli

 

Faire une recherche de bacille Gram+ par coloration de Gram en laboratoire médicale.

 

Résultat :

 

Positif si présence uniquement de Bacille gram positif

 

Négatif si mélange coque et bacille gram positif et négatif (surement de la loque Européenne)

 

Négatif si rien (peut être virale).

Repost 0
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 09:31

C’est une maladie du couvain fermé, contagieuse.

Relativement courante, j’ai été rapidement confronté au problème, et donc dû adapter ma façon de travailler pour ne pas perdre mon temps à soigner les ruches.

N’étant pas vétérinaire, les hypothèses que je vais dire n’engage que moi… A vous d’essayer…

 

BIOLOGIE:
 

La maladie est provoqué par la bactérie : Paenibacillus larvae (anciennement nommé : Bacillus Larvae)

C’est un Bacille Gram positif qui se transforme en spore quand le milieu lui devient inhospitalier.

Donc sa forme de multiplication et pathogène est le bacille.

Et les spores constituent le mode de propagation et de contamination de la bactérie. Elles sont extrêmement résistantes, et restent vivantes 30 ans en milieu ambiant naturel mais ne se multiplie pas sous cette forme.

 nourrice sur c3j (12)

                                        Nourrice sur cellule royale de 3 jours

 

CYCLE de DEVELOPPEMENT

 

Infection des larves se fait à leur 2iéme jours par les nourrices contaminées et surement aussi par les parois de la cellule.

Les spores vont germés dans l’intestin de la larve, se reproduire et je pense que seulement si elles sont trop nombreuse, vont contaminer toute la larve qui devient une masse visqueuse et collante de plus en plus foncé.

Lorsque toutes les ressources nutritives seront consommées, la bactérie va sporuler afin de survivre dans ce milieu devenu défavorable.

La consistance visqueuse de la larve rend difficile le nettoyage de l’alvéole par les ouvrières, qui vont s’en engluer et répandent les spores partout dans la ruche.

 

Remarque :

- Chaque larve morte peut contenir jusqu'à plusieurs milliards de spores.

- P. larvae produit une substance antibactérienne empêchant le développement d’autres bactéries.

oeuf gelée 2aout13

         Bizarie: un oeuf avec de la gelée royale...

 

DISSEMINATION entre ruches

 

Principalement par le transport des spores contenu par :

-        Cadres avec ou ayant contenu du couvain

-        Miel : nourrissement ou pillage

-        Les abeilles : Dérive, mâles

-        Fortement lier à la génétique

starter ouvert juillet13 (9)

sortie des c3j du starter-ouvert-continu.

Repost 0
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 07:29

Les prochaines journées d’étude de l’Anercea auront lieu en Belgique à  Louvain-la-Neuve, juste avant le congrès européen d’apiculture : Beecome.( www.beecome.eu )

 

Au programme :

 

Etre producteur de reine en Californie par Rick Schubert.

Parcours d’un éleveur de reines français par Thomas Boulanger.

Programme de sélection de l’abeille du Québec.

Qualité reproductives des faux-bourdons par Pierre Giovenazzo.

 

Toutes les info sur le site de l'Anercea :

http://www.anercea.fr/Les-prochaines-journees.html/

 

 

JE anercea 8nov131

Repost 0
Published by ApiD - dans Photo du jour
commenter cet article

Qui sommes nous

Les Ruchers Du Perthois Gaec

31 rue du Canal

51 300 Vitry en Perthois

 

Champagne - France

 

Email:

Contact bas de page ou laisser un commentaire (voir en bas des articles)

Recherche

Abréviations

TàP = Trappe à Pollen

Nr    = Nourrisseur

GàR = Grille à Reine

GàP = Grille à Propolis

EA  = Essain Artificiel

CR = Cellule Royale

C3J = cellule royale de 3 jours

RV = reine vierge

CdCfa = cadre de couvain fermé avec ses abeilles dessus

LE = loque européenne

LA = loque américaine

 

 

 

 

 

 

Articles Récents

Catégories