Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 mai 2015 1 04 /05 /mai /2015 09:14

Cette année, sur les conseils des amis, j’ai acheté du sirop Apistar, car il est composé pour 1/3 de fructose, 1/3 de glucose et 1/3 saccarose, et donc pas de maltose qui est moins digeste pour les abeilles. Donc grâce à sa teneur en saccarose il a permet de plus stimuler la ponte de la reine et donc de faire plus d’abeilles d’hivers, mais aussi d’augmenter le pillage, d’où intérêt d’avoir des nourrisseurs bien hermétique.

Et petit détail, mais qui de l’importance quand on utilise beaucoup de sirop : même si sa concentration est plus forte, il est plus fluide que les autres sirops ce qui facilite sa distribution.

Mais surprise ! A la fin de l'hiver, en passant devant le container de sirop Apistar qui était resté dehors je vois ça :

Essai avec le sirop de nourrissement Apistar

Le sirop avait commencé à cristalliser, ce qui va poser problème lors de la distribution et les abeilles vont avoir plus de mal l’utiliser. Sans compter le risque de fermentation vu que la concentration en sucre du liquide baisse et donc permet la prolifération des levures.

Essai avec le sirop de nourrissement Apistar

Bref, j’ai donc décidé de transvaser ce sirop dans des fûts et liquéfier ces cristaux en pièce chaude avec un défigeur.

En quelque jour, j’ai pu remettre le sirop tout limpide en container mais avec un peu plus d’HMF…

Essai avec le sirop de nourrissement Apistar

Mais j’ai eu de la change car cette hiver a été relativement doux et les containers de sirop qui étaient stockés à l’intérieur du hangar, n’ont presque pas cristallisé, à quelques degrés près j’aurai été bien occupé.

De plus, toutes mes ruches ont été nourri avec l’Apistar, dont certaine n’avaient presque exclusivement que du sirop en réserve, ont sorties de l’hiver en pleine forme : c’est le principale !

Conclusion : même si l’Apistar est un sirop mieux adapté pour les abeilles, il ne peut être conservé que hors gel… ce qui limite sérieusement sont utilisation !

Partager cet article

Published by ApiD - dans exploitation
commenter cet article
20 avril 2015 1 20 /04 /avril /2015 07:02

Depuis un certain temps, je n’utilise plus les portes cupules de Nicotplast, trop gros et en plus on est obligé de les récupérer et de les relaver…

Je me fais maintenant des barrettes de cupule soudé à la cire d’abeille sur des petits plots de bois et chose étonnante : les greffages marchent beaucoup mieux ! Et de plus besoin de les récupérer.

Mise en place des Cellule royale de 3 jours.

Une fois détaché de la barrette la cellule se présente aussi :

Mise en place des Cellule royale de 3 jours.

Donc l’astuce est d’introduire cette C3J sur le cadre tout en gardant la possibilité de pouvoir inspecter les cadres quelques jours plus tard sans l’abimer !

Avec un lève cadre je fais un trou dans le cadre au milieu du couvain fermé : il y aura moins de cellule royale naturel autour à détruite par la suite. Je détruis les alvéoles jusqu’à la feuille de cire.

Mise en place des Cellule royale de 3 jours.Mise en place des Cellule royale de 3 jours.

Et je colle la C3J sur la feuilles de cire ainsi la Cellule est bien à intérieur du cadre.

Bien entendu, l’ouverture de la C3J doit rester bien ouverte, accessible aux nourrices et dirigé vers le bas.

Mise en place des Cellule royale de 3 jours.

Partager cet article

17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 06:40

Le 1er greffage a été fait il y a 3 jours avec la formation d’un starter ouvert, il sera en activité toute la saison si tout va bien !

Premiére Cellules royale 3 jours de 2015!

Et donc nous venons de prélever nos 1ère C3J de l’année : 20 sur 30 c’est pas mal pour un début !

Elles seront tout de suite introduites dans les EA que nous avons fais quelques jours auparavant.

Bien t’entend en même temps que le retrait de nos 1ère C3J, après avoir détruit les cellules royales naturelles, nous remettons une barrette de cellule fraichement greffés dans le starter ouvert, etc...

Partager cet article

Published by ApiD
commenter cet article
12 avril 2015 7 12 /04 /avril /2015 06:52

Ca y est, l’élevage à commencer : les 1ers mâles sont nés, nous avons commencé à diviser les essaims qui sont sur 7 cadres ou plus, depuis quelques jours pour éviter qu’ils n’essaiment trop vite…

Donc le 1er greffage a été fait hier !

Dans 3 jours on pourra introduire nos 1ères cellules C3J de l’année !

1er gréffage de cellule royale de l'anné

Partager cet article

8 avril 2015 3 08 /04 /avril /2015 07:14

10% de mortalité et de non-valeur cette année !

4% d’orpheline, 1% de faim et 5% de très faible dont je vais sauver une grosse moitié en les mélangeant avec les orphelines. Et chose étonnant, avec la même reine et les même cadres, cela me redonne au bout de quelque mois une colonie tout à fait normal qui passera le prochain hiver sans problème… il y a de quoi de se poser des questions sur la qualité des abeilles d’hiver, non !

Bref cela me fait quand même un beau petit tas de cadre à fondre !

J’en ai profité la semaine dernière avec cette météo cela ma réchauffé !

Mortalité des ruches hivers 2015

Partager cet article

Published by ApiD - dans exploitation
commenter cet article
3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 07:03

Ce bac égouttoir est un élément important de cette atelier car quand on sort la ruche de la cire, toute dégoulinante et chaude-brulante, on est bien content de la poser quelque part sans se bruler ni en mettre partout, le temps qu’elle s’égoutte et qu’elle refroidisse pour pouvoir la manipuler !

Là une bonne tôle en galva a fait l’affaire :

Cire microcristalline : Bac égouttoir.
Cire microcristalline : Bac égouttoir.

Partager cet article

Published by ApiD - dans exploitation
commenter cet article
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 07:40

Quand je fais cet atelier, il pleut ou il gèle et là j’ai beaucoup de mal à atteindre les 140°C même avec les 2 bruleurs au propane et pas possible d’en rajouter un troisième : plus de place sous le fût !

Donc la seule solution qui me restait, était d’isoler le bac.

Là aussi j’ai fait dans la simplicité : une double-paroi avec de vieux fût à miel !

Il suffit de découper le fond, de le fendre sur la hauteur, et de les mettre en double exemplaire autour de notre fût à cire microcristalline.

Cire microcristaline : Isolation du bac

Bon ce n’est pas des plus étanche mais cela suffit, facile à mettre et polyvalent car je me sers de cette double-paroi pour faire fondre mes fûts de cire d’opercule et laver mes cadres.

Mise en place de la double parois autour du bac à cire

Mise en place de la double parois autour du bac à cire

Partager cet article

Published by ApiD - dans exploitation
commenter cet article
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 08:34

Tous les ans à cette époque, je trie les ruches :

  • celles que je garde les F1, je les transhume sur la région du Perthois où la végétation est plus diversifiée que sur les plaines champenoises.
  • les mortes et sans valeurs
  • celles que je vends les F2.
bon là je suis un peu en surpoids!

bon là je suis un peu en surpoids!

Enfin de compte presque toutes les ruches change de ruchers !

Heureusement, pour m’aider à transporter tout ça, environ 650 ruches, j’ai ma petite grue Matrans !

Je vous mets une petite vidéo sur son utilisation.

Voir les commentaires

Partager cet article

Published by ApiD - dans exploitation
commenter cet article
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 07:55

Une la façon original, de Tonny Tychsen (Apiculteur au Danemark) pour tester le taux d’infestation varroa dans une ruche : avec du CO2... Ça à l'air simple, rapide, et efficace, un peu comme la méthode du sucre glace.

Et plus, plein d'autre vidéo à voir sur ce site

Partager cet article

Published by ApiD
commenter cet article
22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 10:19

Même si le chauffage au bois est beaucoup plus efficace et moins cher, je ne l’ai pas choisi car beaucoup trop dangereux : du mal à réguler la température et si le bac se met à déborder, je ne vous explique pas !

De plus avec le bois, on est obligé de travailler en extérieur et c’est un atelier que je fais les jours de pluie…

Mais pour atteindre les 150°C avec le gaz ce n’est pas si évidant : il faut déjà chauffer avec 2 gros réchaud à gaz 9 000 W avec des flexible inox et surtout prendre du propane car cela chauffe plus et ne gèle pas quand il fait froid.

Il faut ainsi 2 à 3 heures de chauffe pour atteindre les 145°C : température minimum pour commencer à travailler.

Il faut ainsi 2 à 3 heures de chauffe pour atteindre les 145°C : température minimum pour commencer à travailler.

Surtout, contrôler régulièrement la température avec un thermomètre et ne jamais laisser chauffer seul, toujours surveiller !

Surtout ne pas dépasser les 160°C

Surtout ne pas dépasser les 160°C

Partager cet article

Published by ApiD - dans exploitation
commenter cet article

Qui sommes nous

Les Ruchers Du Perthois Gaec

31 rue du Canal

51 300 Vitry en Perthois

 

Champagne - France

 

Email:

Contact bas de page ou laisser un commentaire (voir en bas des articles)

Recherche

Abréviations

TàP = Trappe à Pollen

Nr    = Nourrisseur

GàR = Grille à Reine

GàP = Grille à Propolis

EA  = Essain Artificiel

CR = Cellule Royale

C3J = cellule royale de 3 jours

RV = reine vierge

CdCfa = cadre de couvain fermé avec ses abeilles dessus

LE = loque européenne

LA = loque américaine

 

 

 

 

 

 

Articles Récents

Catégories